AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMy name is
Myosotis R. Hayabusa
I am
a blind
a blind



Féminin

Messages : 105
Tu es quoi ? : Une Invité


Identité
† Qui es-tu ?: Une invité aveugle, tout simplement.
† Surnom: Myo
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Lun 25 Juil - 13:14

Le doux ronronnement du moteur de l'avion la berçait. Perdue dans ses rêves, elle n'entendit pas tout de suite qu'on lui parlait. Elle sentit à peine la main chaude qui se posa sur son épaule gauche pour la secouer doucement. Au milieu de son songe retentit alors une voix douce qu'elle avait entendu bien des fois :

- Ryûko-chan, réveille toi, nous allons entamer l'atterrissage.

La jeune fille ouvrit les yeux, ce qui ne changea rien aux ténèbres l'entourant. Elle n'y prêta aucune attention, habituée. Cela faisait maintenat cinq ans qu'elle ne voyait plus. Elle se redressa sur son siège. Elle avait dormi presque tout le long du trajet, mais ne se sentait pas reposée pour autant car elle avait plus cauchemardé que rêvé. Ce n'était pas que l'avion était inconfortable, bien au contraire mais elle se sentait étrangement en danger. Oh, bien sûr elle ressentait une certaine appréhension quant au fait de devoir se débrouiller seule une fois arrivée sur place, mais ce n'était pas ce qui la gênait tant. Elle s'efforça de calmer les battements de son coeur qui allaient un peu trop vite à son goût et chassa ses sombres pensés et sentiments de son esprit. Elle n'avait rien à craindre de plus que de tomber une énième fois dans les escaliers de la demeure qui n'étaient certainement pas de plein pied.

L'avion ammorça sa descente vers un des aéroports de Londres. Autour tout le monde était à présent parfaitement réveillé et commençait à parler joyeusement et de plus en plus fort. Myosotis soupira doucement et s'étira, étonnement réjouie à l'idée de devoir encore prendre le train. Un sourire fleurit doucement sur ses lèvres et elle aussi commença à discuter avec sa mère et son auxiliaire de vie, toutes deux présentes à ses côtés. Lorsqu'une légère secousse les informa que l'avion s'était posé sans encombres, chacun rassembla ses affaires. Myo en avait assez peu "pour une fille" et avait emmené seulement une valise de taille moyenne et un sac contennant ses affaires de voyage.

Le passage de l'aéroport à la gare se fit assez rapidement. Le temps était particulierement clément et le soleil réchauffait lentement la peau de la jeune japonaise qui se doutait que le ciel devait être sans nuage ou presque. De nombreuses odeurs se mélangeaient dans l'air chaud de la capitale anglaise. Des odeurs pas forcement toutes agréables, voire vraiment écoeurantes. De nombreuses personnes bousculaient l'aveugle sans s'excuser, contrairement à elle qui marchait un peu trop souvent sur les pieds des hommes, femmes et enfants passant un peu trop près d'elle. Elle détestait les foules : c'était bruyant, ça ne sentait pas la rose pour être poli et elle rentrait encore plus dans les gens qu'à son habitude. Elle soupira en se disant que ce n'était qu'un mauvais moment à passer et que ça ne valait pas la peine de se gâcher la vie pour si peu. Elle monta enfin dans son train, quasiment vide. Elle et ses compagnes purent s'installer confortablement et attendre le départ du train.

Lors de ce voyage Myo recommença à s'inquieter. Quelque chose n'allait pas dans cette lettre. Elle était trop étrange, qui aurait eut l'idée de lui envoyer à elle une invitation de ce genre... Ce n'était certainement pas la famille de sa mère, celle-ci aurait été au courant et on ne lui aurait pas envoyée un courrier manuscrit... Non, il y avait quelque chose de louche là-dessous. La jeune fille finit pas arrêter de se torturer les méninges pour si peu et recommença à penser aux magnifiques vacances qu'elle allait passer tandis que le doux staccato du train retentissait régulierement.



Enfin Myosotis descendit du train, seule cette fois. Sa mère et son auxiliaire continuant leur chemin. Elle respira calmement et essaya de se repérer grâce aux sons comme elle avait appris à le faire. Il y avait deux personnes devant elle, un peu sur sa gauche. Il semblaient avancer vers la sortie. Seul problème, elle ne savait pas si il y avait un obstacle devant elle. Elle espéra que ce n'était pas le cas et avança doucement vers la source des voix, avant de les suivre à une distance raisonnable. Elle ne désirait pas particulierement se faire remarquer, devoir supporter sa cécité était déjà assez compliqué comme ça. Elle finit pas comprendre qu'elle était arrivée au village car de plus en plus de voix commençaient à retentir autour d'elle et l'odeur avait changé. Elle se sentit heureuse, finalement, ce n'était pas si dur d'arriver à se diriger seule, quoique elle n'avait aucune idée d'où elle était dans le village, si la sortie était proce et si elle risquait de se prendre un mur sur le chemin. Elle s'assit dans l'herbe car elle ne savait pas si il y avait des bancs quelque part et réfléchit à sa situation. Comment ferait elle pour rejoindre le manoir si elle n'arrivait même pas à savoir où elle était. Bon Dieu ! Elle avait étét trop audacieuse, pensant pouvoir se débrouiller seule. Et sa mère qui lui avait fait confiance. Elle se sentait bête mais elle s'allongea dans l'herbe, oubliant un instant ses socis pour profiter de l'air pur et du chant des oiseaux. Elle resta ainsi longtemps, goûtant au simple plaisir d'être en vie, jusqu'à ce qu'elle sente que la température baissait, signe du crépuscule approchant. Elle se redresssa alors, cherchant autour d'elle le moyen de rejoindre la sortie du village.
Revenir en haut Aller en bas
My name is
Invité
I am
Invité





MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Mar 26 Juil - 20:15

    You're waiting for a train.
    A train that'll take you far away.
    You know where you hope this train will take you,
    but you can't know for sure.
    Yet it doesn't matter... because you'll be together.
    ~ Inception ~

    Le paysage défilait à toute vitesse sous le regard terne de la jeune prostituée. Elle se demandait encore si elle ne venait pas de faire la plus grande erreur de toute sa vie. Tout quitter pour accepter une acceptation douteuse, était-elle folle? Peut-être. Peut-être qu’elle était un peu folle, mais honnêtement, qui ne l’était pas un peu dans ce monde de cinglés? Elle en voyait tous les jours qui faisaient de pires conneries à répétition. D’accord, elle était loin d’être irréprochable, mais elle en était parfaitement consciente. À quelque part, c’était un choix qu’elle avait fait. Elle avait choisi de quitter ses études, parce que ce n’était visiblement pas fait pour elle. Elle avait choisi de vivre une vie peu conventionnelle et de suivre ses impulsions plutôt que sa raison. C’était entre autre pour cette raison qu’elle était dans ce stupide train. Les écouteurs dans les oreilles, elle se laisser bercer par la douce voix de M. Shadows ou d’un autre chanteur de métal. Les yeux rivés sur son propre reflet dans la vitre, elle ne voyait rien des arbres et de la campagne qui s’étendaient à perte de vue. Elle était bien loin de Londres et de son architecture impressionnante. À ses pieds reposait un sac de sport au tissu usé bourré de vêtements et de ses quelques possessions. Elle ne regrettait pas son appartement miteux qu’elle avait prêté à une amie, loin de là, mais ses pensées étaient entièrement tournées vers la grande ville et ses fêtes nocturnes.

    La nuit était tombée depuis peu lorsque la jeune anglaise arriva au village. Elle quitta la gare, son sac sur l’épaule, prête à aller jeter un coup d’œil à ce manoir. Elle espérait réellement que ce ne soit pas une blague de mauvais goût, car elle profiterait bien de quelques jours de congé dans ce décor pittoresque. Bien que l’endroit ne soit pas dépourvu d’électricité ou d’eau courante, le village restait un village campagnard et elle se situait visiblement au centre-ville, à présent. Il y avait un bar plutôt vide et des magasins fermés, ainsi qu’une petite épicerie dont les lumières extérieures étaient encore allumées. Des couples prenaient des marches à la fraîcheur du soir et des adolescents s’amusaient autour du dépanneur du coin. Heureusement, elle ne semblait pas trop se faire regarder dans ses vêtements plutôt courts de citadine nocturne. Elle remarqua qu’il y avait même un petit restaurant qui servait également d’hôtel. Elle se demanda très brièvement s’il y avait beaucoup de touristes dans ce coin perdu, mais ses pensées furent interrompues lorsqu’elle vit une jeune fille qui semblait un peu perdue. Elle tira un écouteur de son oreille et lui lança :

    - Toi, t’as l’air de pas savoir où tu vas! Besoin d’un coup de main?

    Aileen n’était pas du genre à venir en aide aux démunis, elle avait assez de problèmes à elle seule, mais elle était ici et ne savait pas exactement où se rendre à partir de là, tout comme l’adolescente. Il fallait dire que le bandeau sur ses yeux ne devait pas aider! Jouait-elle à un jeu avec ses amis ou cachait-elle un petit secret? Ajustant son sac sur son épaule, elle s’approcha de la petite blonde et lui sourit. Elle ne savait pas trop ce qu’elle espérait, mais elle savait qu’elle avait besoin qu’on la pointe dans la bonne direction. Étrangement, elle s’attendait toujours à ce qu’un domestique du manoir se pointe avec une limousine ou quelque chose. Ne serait-ce pas merveilleux? Elle n’était pas familière avec ce genre de véhicule trop riche, mais quelques clients lui avaient offert ce luxe. Mais elle restait réaliste. Dans ce petit village perdu dans la campagne anglaise, elle ne croyait pas que personne ne soit aussi sophistiqué. Ceux possédant la plus grande fortune devaient avoir un manoir, ses hôtes par exemple, et peut-être une écurie pleine. Elle ne s’attendait pas à trop, de toute évidence…
Revenir en haut Aller en bas
avatarMy name is
Myosotis R. Hayabusa
I am
a blind
a blind



Féminin

Messages : 105
Tu es quoi ? : Une Invité


Identité
† Qui es-tu ?: Une invité aveugle, tout simplement.
† Surnom: Myo
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Mer 27 Juil - 9:33

Non, mais sérieusement, elle commençait à se sentir bête. Devait-elle aller voir quelqu'un qui pourrait la guider ? C'était surment la meilleure solution, mais elle ne lui inspirait pas confiance. Il fallait pourtant qu'elle agisse, elle n'allait pas rester plantée là indéfiniment ! Elle se leva donc totalement et commença à rejoindre le sentier qu'elle avait pris pour arriver jusqu'ici. Contrairement à ce que l'on voit régulierement chez les personnes perdues, elle ne tournait pas la tête en tous sens pour savoir où aller. Il faut dire que ça ne l'aurait pas plus avancée. Elle se décida rapidement pour rejoindre le coeur du village, la gare ne présentant aucun intêret. Un léger vent frais commençait à se lever, faisant valser sa longue queue de cheval, et lui apportant nombre d'odeurs de fleurs, de lésive et de nourriture. Elle se rendit compte qu'elle n'avait rien mangé depuis le midi et son ventre gargouilla. Elle se sentit rougir, mais sourit en se disant qu'elle aurait sans doute à manger en rejoignant le manoir... Elle arriva sur une place sans encombre et se posa une nouvelle fois la question de "Comment dois-je faire pour rejoindre ce manoir ?" quand quelqu'un l'interpella :

- Toi, t’as l’air de pas savoir où tu vas! Besoin d’un coup de main?

Enfin, elle supposa que c'était à elle que l'on parlait, puisque la personne en question semblait tournée vers elle et qu'il n'y avait personne derrière. D'ailleur la jeune femme, car c'en était une d'après sa voix, s'approcha d'elle. Elle lui apportait l'aide dont elle avait besoin, ce qui soulagea Myo d'un grand poids. Au ton de sa voix, même si c'était dissimulé par l'entrain, la blonde sentait percer un besoin d'être guidée pareil au sien, ce qui l'intriga. Elle avait cependant besoin de la jeune femme pour s'en sortir et elle cessa d'y prêter attention.

- C'est bien à moi que vous parlez ?

On est jamais trop prudent. Toujours vérifier pour ne pas se ridiculiser. Si ce n'était pas à elle qu'on parlait, elle en profiterait pour demander comment rejoindre la sortie du village quand même. Elle se rappelait clairement ce qui était dit dans la lettre, il lui fallait attendre à la sortie du village. Myo se demandait déjà comment on viendrai la chercher, car d'après ce qu'elle avait compris, le manoir était loin d'être proche du village. Il y avait peu de chance qu'elle y aille à pied. Peut-être qu'une voiture viendrait, elle ne voyait pas d'autre solution. L'air se rafraichissait de plus en plus. Elle se doutait que la nuit devait être tombée, maintenant et qu'elle n'allait pas tarder à avoir froid si elle ne mettait pas un pull. Elle connaissait mal le climat d'Angleterre, mais savait qu'il pouvait y faire froid, même en été. Elle se résolut de ne pas attendre la réponse de son interlocutrice avant de continuer.



- Je sais où je vais. Mais je ne sais pas comment y aller. Je dois rejoindre la sortie du village pour me rendre au manoir Northwoods...
Revenir en haut Aller en bas
My name is
Invité
I am
Invité





MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Ven 29 Juil - 19:23

    I might have nowhere left to go
    But I know that I cannot go home
    These words are strapped inside my head
    Tell me to run before I'm dead
    ~ P!nk - Runaway ~

    - C'est bien à moi que vous parlez ?

    Aileen sourit en hochant de la tête. N’était-ce pas évident? Ne la regardait-elle pas dans le… bandeau? Une pensée traversa alors son esprit. La demoiselle ne pouvait certainement pas voir à travers cette bande de tissu. Qui chercherait à s’aveugler volontairement, si ce n’était pour un jeu? Elle songea qu’elle avait peut-être une cécité qu’elle cachait ainsi, ou alors il y autre chose qu’elle ne pouvait imaginer à ce moment. Mais peu importait réellement, puisqu’elle enchaînait sans attendre sa réponse verbale.

    - Je sais où je vais. Mais je ne sais pas comment y aller. Je dois rejoindre la sortie du village pour me rendre au manoir Northwoods...

    La prostituée resta surprise pendant quelques instants en réalisant qu’elles partageaient toutes deux la même destination. Elle avait dû manquer la partie qui disait qu’elle devait se rendre à la sortie du village, car elle ne se souvenait pas de ce détail et elle possédait une excellente mémoire. Cependant, elle ne s’attarda pas à cela, plutôt intriguée par sa compagne et les raisons qui l’avaient amenée ici.

    - Toi aussi, alors…

    Un étrange sourire éclaira son visage pendant quelques secondes, bien qu’elle doutât que son interlocutrice ne s’en rende jamais compte. Quelle curieuse coïncidence… Alors ce manoir était peut-être plus réputé qu’elle ne l’avait d’abord cru. Peut-être alors n’était-ce pas une arnaque. Ou alors l’était-ce et on avait envoyé une enfant handicapée pour mettre en confiance les touristes idiots.

    - Pardonne-moi si j’ai tort, mais je crois bien que t’es aveugle et mineure. Je suis étonnée de voir que t’es seule. Ta famille n’avait aucune inquiétude à t’envoyer au fin fond de la campagne anglaise sans compagnie à la suite d’une lettre arrivée à l’improviste? Car avouons-le, lettre était plutôt douteuse. Enfin, j’assume que t’as reçu cette foutue invitation aussi.

    Elle déballa cela sans vraiment réfléchir, mais c’était sans trace d’agressivité. C’était plutôt sa curiosité qui parlait. Elle-même avait hésité avant de se lancer dans cette aventure, mais les circonstances étaient certainement des plus différentes. Et puis, à être responsable de cette adolescente, elle n’aurait jamais pris l’initiative de la lancer dans l’inconnu. Oh, elle ne doutait pas que la demoiselle sache se débrouiller, elle possédait visiblement des moyens! Elle l’aurait au moins accompagnée, juste au cas où les choses tournaient mal. Certains disaient que la jeune londonienne était pessimiste et négative, mais elle savait simplement que, par expérience, lorsque les choses tournaient mal, elles tournaient vraiment mal. Il était toujours agréable d’avoir quelqu’un alors pour compagnie, sinon pour aider.

    Regardant rapidement autour d’elle, Aileen repéra ce qui semblait être la rue qui menait vers l’extérieur du village, et donc vers la sortie. Elle y fit face et haussa des épaules. Peu importait ce qu’elle faisait là de toute façon. Il n’y avait pas de train vers Londres avant demain, alors autant aller jeter un coup d’œil à ce fameux manoir. Elle n’avait certes pas envie de dormir à la belle étoile en cette nuit frileuse. Elle n’était pas particulièrement sensible au froid, ni de ceux qui ne peuvent vivre que dans le luxe, car les dieux savaient bien qu’elle était loin de vivre dans le luxe, mais elle tenait au moins à avoir un toit sur la tête. Pas qu’elle avait envie de dormir, loin de là…

    - La sortie semble être dans cette direction. Partons à l’aventure?

    Elle avait lancé cette invitation avec amusement, comme à son habitude. Elle avait tendance à tout prendre avec ironie, car c’était plus facile que d’être constamment sérieux. Et puis, quel en était l’intérêt? Elle attendit que la blondinette se décide avant de faire le premier pas vers Northwoods. Qu’elle vienne ou non, elle irait. Elle se sentirait un peu coupable de laisser une adolescente aveugle seule dans le noir, mais elle avait vite appris de se soucier de ses problèmes et non de ceux des autres. On en avait trop à soi, pas besoin de s’encombrer inutilement des soucis d’autrui, surtout dans son milieu. C’était chacun pour soi et elle réussissait très bien à survivre ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
avatarMy name is
Myosotis R. Hayabusa
I am
a blind
a blind



Féminin

Messages : 105
Tu es quoi ? : Une Invité


Identité
† Qui es-tu ?: Une invité aveugle, tout simplement.
† Surnom: Myo
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Sam 6 Aoû - 18:11

[Désolé pour le retard, il y a eut une coupure de courant alors que j'allais le poster et après j'ai perdu l'envie de tout réécrire ^^'. Finalement je ne part que la semaine prochaine, bonne nouvelle]

Le vent soufflait de plus en plus fort et des bourrasques faisaient s'agiter les arbres entourants le village dans un bruissement de feuilles agréable à l'oreille. Myo aimait beaucoup entendre le son du vent, comme elle aimait humer le parfum des fleurs qui venaient d'éclore. Des plaisirs simples de la vie qui ne coûtaient rien et qui suffisaient à la rendre heureuse. Comme si le fait d'avoir perdu un sens lui faisait profiter encore plus de ceux qui lui restaient. La jeune fille blonde ne s'offusquerait pas de ne pas recevoir de réponse de la femme à qui elle avait adressé la parole, elle chercherait simplement à avoir ce qu'elle souhaitait -c'est à dire de l'aide- ou à trouver un moyen de s'en sortir seule. Après tout ça ne pouvait pas être si compliqué... Une murmure de son interlocutrice la fit sortir de son monde de senteur et de doux sons.

- Toi aussi, alors…

Elle leva un sourcil à moitié caché par son bandeau. La jeune femme devait-elle aussi se rendre à ce fameux manoir ? Peut-être était-il connu dans la région. Mais alors pourquoi semblait-elle surprise ? Myo ne s'attarda pas à trouver la solution de ce problème qui de toute façon n'avait pas beaucoup d'importance. Il était vrai que l'invitation qu'elle avait reçu était étrange, bien qu'elle ne s'en soit pas tant méfié. Mais si elle n'était pas seule alors tout allait bien. De plus, pour que cette femme ai dit "Toi aussi", il était probable qu'elle ne soit pas la seule à avoir reçu cette invitation, ce qui la rendait moins suspecte.

- Pardonne-moi si j’ai tort, mais je crois bien que t’es aveugle et mineure. Je suis étonnée de voir que t’es seule. Ta famille n’avait aucune inquiétude à t’envoyer au fin fond de la campagne anglaise sans compagnie à la suite d’une lettre arrivée à l’improviste? Car avouons-le, lettre était plutôt douteuse. Enfin, j’assume que t’as reçu cette foutue invitation aussi.

Oui, elle était aveugle. C'était malheureusement un fait tellement évident qu'elle ne prendrait même pas la peine de le nier ou de le confirmer. Que n'aurait-elle pas fait pour avoir encore la possibilité de voir. Oh, bien sûr elle y était maintenant habituée et bien qu'elle ne paraisse pas s'en soucier de l'exterieur, rien que d'entendre quelqu'un le dire réveilla en elle une douleur sourde qu'elle s'efforça de chasser. Elle réfléchit à ce qu'elle pourrait bien répondre à cette étrange question. Quoique elle n'était peut-être pas si étrange que ça par rapport au fait qu'une adolescente aveugle se balade toute seule dans un endroit qu'elle ne connait pas simplement parce qu'elle a reçu une lettre pour le moins étrange. Il est vrai que vu ainsi on pouvait bien se demander ce qu'elle fichait dans ce village de campagne anglais.


Mais elle l'avait voulu. Oui, elle l'avait voulu et elle avait même insisté pour être seule. Sa mère aurait voulu que son auxiliaire de vie l'accompagne et celle-ci, se sentant responsable de la demoiselle avait elle aussi insisté à plusieurs reprises pour venir. Myosotis n'avait pas cédé, elle voulait savoir. Savoir si même en étant aveugle, elle était quand même capable de se débrouiller. Elle se refusait d'admettre qu'elle était à présent loin d'être normale bien qu'elle ne l'ai peut-être jamais été. Elle baissa les yeux, ce que son interlocutrice ne put pas voir. Que devait-elle répondre à ça ? Sa mère avait fini par la laisser n'en faire qu'à sa tête, à condition que la blondinette l'appelle régulierement et au moins lorsqu'elle serait arrivée.

- La sortie semble être dans cette direction. Partons à l’aventure?

Elle redressa la tête et sourit. Elle n'était plus seule et faisait confiance à cette femme. Peut-être qu'elle ne le devrait pas, mais elle se sentait étrangement proche d'elle. Pas assez pour lui confier chacun de ses secrets mais assez pour qu'elle la guide. Elle irait à ce manoir, d'une manière ou d'une autre, mais à deux ce serait mieux. Pour une fois, elle ne rencontrerait sans doute pas un mur au premier tournant. Elle était toujours face à son dilemne. Que devait-elle répondre ? Devait-elle lui expliquer son besoin de savoir qu'elle pouvait se débrouiller seule ? On la trouverai ridicule. Mais alors comment expliquer que sa mère avait fini par la laisser dans une gare inconnue... Elle allait pourtant s'expliquer, d'une manière ou d'une autre. Elle ne voulait pas qu'on la croie en fugue !

- Oui allons-y !

Elle fit quelques pas en avant pour bien montrer qu'elle souhaitait y aller et attendit que la jeune femme la rejoigne.

- Je vais essayer de vous expliquer simplement ce qui a poussé ma mère à me laisser seule. Comme vous l'avez remarqué, je suis aveugle. Mais j'avais besoin de savoir si j'étais capable de me débrouiller seule. Je n'habiterai pas toujours chez ma mère et il faudra bien un jour que ça arrive. Et à ce moment là, je veux être indépendante. Bien sûr il y aura toujours des choses que je ne pourrai pas faire sans aide mais c'est minime. Je ne veux pas vivre aux crochets de quelqu'un toute ma vie. Vous trouverez peut-être ça étrange voire idiot, mais c'est ainsi que je vois les choses et ma mère respecte mon choix. Quant à cette lettre elle est étrange en effet mais je sens que quelque chose me pousse à aller dans ce manoir. Je ne suis sans doute pas assez méfiante mais que voulez-vous, je suis faite ainsi et je souhaite bien du courage à celui ou celle qui essaiera de me changer.

Elle avait fini sa phrase avec un air presque joyeux. Elle laissa quelques instant s'écouler pour laisser la jeune femme comprendre ses motivations. Il faut dire qu'elle avait eut du mal à faire le point sur ses sentiments elle-même alors l'expliquer à quelqu'un...



- Au fait je m'appelle Myosotis, mais je préfère qu'on m'appelle Myo ! Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
My name is
Invité
I am
Invité





MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Lun 15 Aoû - 15:47

    I'm just a face for every picture
    A smile for your scrapbooks
    And a story to be told
    But I'm loving every second
    So commemorate this hour
    As the last I spend regretting what I have
    ~ All Time Low - This Is How We Do ~

    - Oui allons-y !

    Aileen rattrapa rapidement l’adolescente, marchant d’un pas énergétique. Elle commençait à être impatiente de voir ce fameux manoir qui accueillait des personnes, semblerait-il, choisies au hasard. La question la tourmentait, car bien que son sens de l’aventure et sa curiosité insatiable la poussaient à foncer tête baisser, un pressentiment inquiétait la pressait de rentrer à Londres dès que possible, avant qu’il ne soit trop tard. Elle tentait désespérément de raisonner son esprit, d’utiliser la logique et se persuader que rien ne la retenait ici. Si les choses ne lui plaisaient pas, elle pourrait faire demi-tour dès qu’elle le voudrait. Bien vite, elle retrouverait sa vie dans la capitale britannique et ses nuits agitées. Elle n’était partie que depuis ce matin, mais déjà la nostalgie des lumières nocturnes et de la musique tapante lui manquaient. À cette heure, elle se serait préparée pour aller au club privé où elle trouvait la plupart de sa clientèle. Elle aurait avalé ses pilules, ou ses « bonbons », et ferait la fête jusqu’au lever du soleil avant de s’écraser, épuisée, sur le matelas. À cette pensée, son cœur se mit à battre plus rapidement. Machinalement, sa main alla fouiller dans son sac de sport et en ressortit une petite bouteille de plastique blanche. On aurait dit un de ces pots pharmaceutiques, mais aucune étiquette ne l’identifiait. Versant deux comprimés dans sa paume, la jeune femme les avala tout en prenant une gorgée de sa bouteille d’eau pour aider à les faire glisser dans sa gorge. Elle jeta un rapide coup d’œil à l’adolescente, puis, se rappelant sa cécité, elle reporta son attention sur la route.

    - Je vais essayer de vous expliquer simplement ce qui a poussé ma mère à me laisser seule. Comme vous l'avez remarqué, je suis aveugle. Mais j'avais besoin de savoir si j'étais capable de me débrouiller seule. Je n'habiterai pas toujours chez ma mère et il faudra bien un jour que ça arrive. Et à ce moment là, je veux être indépendante. Bien sûr il y aura toujours des choses que je ne pourrai pas faire sans aide mais c'est minime. Je ne veux pas vivre aux crochets de quelqu'un toute ma vie. Vous trouverez peut-être ça étrange voire idiot, mais c'est ainsi que je vois les choses et ma mère respecte mon choix. Quant à cette lettre elle est étrange en effet mais je sens que quelque chose me pousse à aller dans ce manoir. Je ne suis sans doute pas assez méfiante mais que voulez-vous, je suis faite ainsi et je souhaite bien du courage à celui ou celle qui essaiera de me changer.

    La Londonienne l’observa avec attention. Elle approuvait l’attitude de la jeune fille, son désir de s’affranchir. Elle prenait des risques et Aileen respectait cela. Elle songea qu’elle aurait pu apprendre à vivre indépendamment de sa famille graduellement et de façon moins radicale, mais elle-même avait fait bien des choses sans prendre le temps de trop réfléchir. Et combien de fois s’était-elle retrouvée dans la merde jusqu’au cou! Elle s’en était toujours sortie, plus ou moins indemne, et elle ne regrettait rien de ce qu’elle avait vécu. Sauf la mort de ses parents. S’ils avaient survécu à cet accident fatal, onze ans auparavant, tout aurait été différent. Tout. Elle serait retournée à Los Angeles avec eux, elle serait devenue une de ces cheerleaders populaires, peut-être. Cependant, puisqu’elle ne pouvait rien y changer, elle refusait d’y penser. À quoi bon se torturer mentalement pour des choses sur lesquelles on n’a aucune emprise? Elle aurait beau souhaiter et imaginer autant qu’elle le voudrait, elle restait ce qu’elle était et ses parents ne se lèveraient pas de leur tombe pour l’enlacer tendrement en lui souriant.

    - Au fait je m'appelle Myosotis, mais je préfère qu'on m'appelle Myo ! Et vous ?

    Par habitude, elle lui sourit en hochant de la tête et réalisa seulement après à quel point cela pouvait sembler stupide.

    - Moi, c’est Aileen. Et le vouvoiement, tu peux arrêter, je ne suis pas encore une grand-mère!

    Elle rigola, légère comme une feuille d’automne qui flottait dans l’air frais d’octobre.

    Et je sais ce que c’est de vouloir être libre. Je te trouve courageuse et un peu folle de t’être lancée dans cette aventure, mais cette occasion est aussi bonne qu’une autre, si tu veux mon avis!

    L’ecstasy commençait à faire son effet. Aileen se sentait déjà plus à l’aise et son humeur s’améliorait. Elle avait la tête dans les nuages et une grande envie de danser. Avec le temps, elle était devenue plus tolérante à la drogue, mais elle en avait de besoin pour se sentir bien. Elle était pleinement consciente de ce qu’elle faisait et s’infligeait, mais tant qu’elle y prendrait plus de plaisir que de mal, elle ne voyait pas de raison d’arrêter. Elle ne faisait de mal à personne, après tout!

    - Je vis seule depuis que j’ai 15 ans, tu sais, ce qui doit être environ ton âge. C’est pas toujours facile, j’ai parfois l’impression de patauger, mais je m’y suis habituée et j’ai trouvé un rythme de vie qui me convenait. J’avais envie d’un changement, d’une pause. C’est pourquoi je suis venue même si je crois que c’est une arnaque. Au pire, je rentre chez nous et j’oublie tout ça!

    Elle sourit et passa une main dans ses cheveux. Il commençait à faire froid, avec le vent du soir qui soufflait, mais elle n’y prêta pas attention. Tandis qu’elles se dirigeaient vers la sortie du village, il y avait de moins en moins de passants. La jeune prostituée songea qu’elles étaient proches du lieu de rendez-vous et se mit à chercher du regard une voiture quelconque ou une indication touristique qui les pointerait dans la bonne direction. Toutefois, elle me voyait que les maisons sombres se dressant dans la nuit. Avec le feuillage bruissant et la rumeur lointaine du village, on aurait presque pu se croire à l’aube d’un meurtre dans un film d’horreur…
Revenir en haut Aller en bas
avatarMy name is
Myosotis R. Hayabusa
I am
a blind
a blind



Féminin

Messages : 105
Tu es quoi ? : Une Invité


Identité
† Qui es-tu ?: Une invité aveugle, tout simplement.
† Surnom: Myo
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   Dim 11 Sep - 15:06

Une légère odeur flottait à présent dans l’air. Une odeur que Myo n’identifiait pas et qu’elle n’était pas sûre de connaitre. Ce n’était pas le genre de chose qu’on pouvait sentir à la campagne ou tout du moins pas dans les campagnes japonaises. Elle faillit demander à la jeune femme ce que c’était puis se ravisa, celle-ci ne la sentait pas forcément ou alors ne le savait pas non plus. Elle hocha mentalement les épaules, n’en ayant de toute façon pas grand-chose à faire.

- Moi, c’est Aileen. Et le vouvoiement, tu peux arrêter, je ne suis pas encore une grand-mère!

Oui, ça elle l’avait remarqué, mais on l’avait éduqué pour qu’elle soit très respectueuse, donc pour elle ce n’était pas choquant. La jeune femme rigola. Elle paraissait joyeuse et Myo se détendit un peu. La vie est belle, profite en tant qu’elle est là ! Une devise qui l’accompagnait partout depuis plusieurs années et qui la satisfaisait totalement.

- Et je sais ce que c’est de vouloir être libre. Je te trouve courageuse et un peu folle de t’être lancée dans cette aventure, mais cette occasion est aussi bonne qu’une autre, si tu veux mon avis!

Folle ? Oui peut-être, ou même sûrement. Mais ça faisait partie des choses qui la caractérisait et elle en était presque fière. Elle aimait être différente, sortir du lot même si cela lui avait valu moqueries, pitié et autres réactions de gens « normaux ». Elle affichait un grand sourire sur son visage et en était pleinement consciente. Elle savourait chaque instant avec une avidité presque obsessionnelle mais rien ne l’en empêchait. Elle était là, elle était vivante et elle aimait ça. C’est fou le nombre de gens qui passaient à côté de chose simples qui font plaisir, comme manger, sentir le vent, la pluie et le soleil sur sa peau, l’odeur et l’acidité du citron au marché, voir tout simplement. On ne se rend compte de ce que l’on a et ce que l’on aime lorsqu’on le perd. Les gens sont égoïstes, les gens sont avares et aveugles. Les gens sont sourds et muets. Et seuls ceux qui le sont vraiment s’en rendent compte.

- Je vis seule depuis que j’ai 15 ans, tu sais, ce qui doit être environ ton âge.

Myo hocha la tête en signe d’assentiment sans chercher à savoir si Aileen s’en était rendu compte. Aileen… Dans sa langue, « Ai » signifiait « amour ». Aileen était elle digne de ce nom ? Elle finirait bien par le savoir.

- C’est pas toujours facile, j’ai parfois l’impression de patauger, mais je m’y suis habituée et j’ai trouvé un rythme de vie qui me convenait. J’avais envie d’un changement, d’une pause. C’est pourquoi je suis venue même si je crois que c’est une arnaque. Au pire, je rentre chez nous et j’oublie tout ça!

La fraicheur s’accentuait lentement et Myo commençait à avoir froid. Elle attrapa dans son petit sac un pull qu’elle enfila prestement. Son bandeau glissa légèrement mais elle le remit rapidement en place, convaincue qu’il n’était pas descendu assez bas pour qu’Aileen ai pu voir quoi que ce soit. Elle aimait aussi la nuit, parce qu’elle savait que là, ses sens plus développés l’avantageaient par rapport aux « normaux » qui ne voyaient rien sans lumière. La clameur du village était loin maintenant, mais la jeune aveugle pouvait toujours la percevoir. Quelque part là bas, quelqu’un jouait du violon avec virtuosité. Elle écouta quelque instant ce son avec un intérêt grandissant quand un autre son vint perturber la mélodie mélancolique. Un son de sabots. De sabots ???

- Aileen ? Je crois que quelque chose arrive. On pourra peut-être lui demander le chemin pour aller au Manoir ?
Revenir en haut Aller en bas
My name is
Contenu sponsorisé
I am






MessageSujet: Re: Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bon je suis au village. Et maintenant je fais comment ? [PV Aileen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Northwoods Manor † :: Il est encore temps... :: Le village-
Sauter vers: