AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Douce soirée [ p.v: Aileen L. Dickens ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
My name is
Invité
I am
Invité





MessageSujet: Douce soirée [ p.v: Aileen L. Dickens ]   Lun 8 Aoû - 12:03

Comme chaque jour qui s'écoulait, Gabriel était dehors, dans le jardin en train de s'occuper de ces amis. Si tôt c'était-il levé qu'il était parti se rendre dans son havre de paix, jetant un regard sur les différentes plantes. Il alla donc les saluer, c'était primordial pour qu'elles puissent bien se développer.

- Bonjour, chers amis ! J'espère que la rosée matinal aura étaient généreuse avec vous.... Les journées sont chaudes en ce moment... Qui sait, peut-être auras-t-on la chance d'avoir une fine pluie ? En tout cas, j'espère que votre nuit c'est bien déroulé.... Je souhaite aussi bon sommeil aux galant de nuit et autres plantes nocturnes. Sur ce, je vais m'occuper de vous.

Tout en parlant, le revenant les regarder, s'inquiétant de leur état de santé. La nuit c'était bien passé pour elle ? Le vent ne les avait pas abîmé ? Un animal craintif aurait pu aussi en profiter pour venir ronger ou piétiner les pauvres végétaux... Le dilemme se pausait souvent aux yeux du jardinier de retrouver un rosier qui subissait l'attaque de certains insectes. Dur choix que de devoir aider l'un au détriment de l'autre, mais il devait entretenir le jardin avant tous, cela impliquait de faire passer la flore avant la faune en gardant cependant un sensible et primordiale équilibre entre les deux. Heureusement, les plantes aussi savent se défendre avec des moyens au combien intelligent....

Chose connue, le jardinier n'aimait pas qu'on arrache les plantes Les cueillir aussi était un épineux problème, car il y avait cueillir et cueillir. Pour que les fleurs puissent bien se développer, il était important de les couper, bien que toute ne demandaient pas pareil traitement. Mais cela demandait un grand soin, l'utilisation d'outils appropriés et aussi de la douceur. Sans parler qu'il y avait des périodes et des moments spécifiques à chacune. Hors, c'était justement le temps idéale, en été nombreuse plantes demandaient à être cueillit avec soin. Pourtant, s'il voyait un passant cueillir une fleur, il se mettait généralement en colère...Tirer sur le pauvre être de toutes ces forces simplement pour l'emporter avec soi, qu'elle infâme geste... Au mieux, il préférait qu'on lui demande d'en couper une, le travail serait bien fait et le végétal n'aurait pas à trop souffrir. Donc, en cette belle mâtiné ensoleillé, le blond prit un sécateur et se mit en devoir de les cueillir.


- Aujourd'hui encore, en cette belle journée d'été, je vais devoir vous sélectionner. De cette manière, vous pourrez pousser avec plus de grâce et de beauté encore. N'ayez nulle crainte, je serais attentionné et veillerai à en pas vous blesser inutilement... De plus, votre splendeur éclatante continuer à briller dans le manoir.... Je sais, c'est une chance inouï qu'ils ont, durant l'été de pouvoir vous contempler ainsi....

Prenant soin de ne couper uniquement que celles qui étaient soit déjà fanés, soit complètement éclot, il fit un tri rapide. Les fané servirait d'engrais et de compost, celles qui montraient leur plus beau atout irait servir de décoration au manoir et finirait avec leur consœur lorsqu'elles seraient à leur tour fané. Surtout, il prenait garde à ne pas toucher celle qui n'étaient qu'en bouton, ou pas encore complètement éclot. Elles avaient tous leur temps pour se parer de tous leurs éclats...

L'été était la saison de la cueillette, oui mais aussi celle de la sécheresse. Il craignait que les plus fragiles de ces doux amis succombent et fane sans avoir pu s'épanouir entièrement. Voir une plante fané ne l'attrister pas, car il savait qu'elle renaîtrait de nouveau... Qu'elle beau mystère que ce cycle où les végétaux revenaient encore et toujours à la vie... Dire que maintenant, il pouvait veiller sur elle à jamais..... Il s'appliqua à enlever les mauvaises herbes qui revenaient chaque jour...


- Désolé mes mignons, mais vous savez très bien que votre place se situe dans les landes et les plaines... Las bas, dans ce magnifique paysage où la nature à tous ces droits, vous serez les acteurs principales... Ici ce sont d'autres qui doivent régner... Ne m'en veuillez pas, vous savez très bien que j'aime autant les magnifiques chardons, les rosiers sauvages ou les mignonnes pâquerettes....

Quel nom cruel, tous de même, mauvaises herbes...Elles n'étaient pourtant pas en soi si mauvaise, seulement leur place étant dans les landes et les plaines où, là elles pouvaient proliférer en paix. En tout cas, l'été était une belle saison. La plupart des massifs étaient en fleurs, les rosiers brillaient de mille couleurs... En parlant de rosier, il s'attarda quelques secondes sur l'un de ces favoris. Pas favoris dans le sens où il dénigrait les autres face à celui là, mais il avait eu du mal à le faire pousser, alors il prenait beaucoup de plaisir à admirer la robe sombre de ses roses.... Un rosier Black baccara, des roses si foncés qu'on les croirait noires. Elles étaient vraiment splendides avec ce doux soleil... Enfin, ceci dit il aimait aussi les autres saisons. Le printemps avec les bourgeons, l'automne où les arbres prenaient des teintes royales et même l'hiver. Certaine plante ne pousse qu'en hiver, signe que non cette saison n'était en rien déprimante...

Après avoir prit une très légère pause au midi, il partis replanter les plantes qui devaient l'être, boutonner d'autre et semer les dernières, qui ne fleuriraient que l'été prochain... C'est au cours de cette tâche qu'il jet un coup d'œil sur l'un de ces protégé. Une pauvre plante qu'il avait eu beau repiquer, elle ne semblait guère reprendre.


- ....Comment vas-tu aujourd'hui ? Je suis vraiment désolé que tu ai été ainsi attaqué...Pauvre arbrisseau, je t'imaginais déjà grand et vigoureux. Mais ne déprime pas ! Continue à te battre, je suis certain que tu vas repousser ! Courage...

La mort aussi a lieu dans le jardin, car toutes les fleurs ne renaissent pas. Triste réalité que de voir l'un de ces amis ne pas reprendre, même si ces cas de dérouler plus fréquemment à l'approche de l'hiver. Ceci dit, la pauvre plante en question était différente, il consistait en une jeune pousse d'arbuste qui avait était sauvagement blessé... Animal nocturne ou habitant du manoir, qu'importe les fait étaient là, cruelle et sans pitié. Cela faisait une semaine que Gabriel tentaient désespérément de le soigner... Ceci dit, il était trop tôt encore pour dire s'il avait ou non réussit. Il n'aurait la réponse qu'au printemps prochain, l'arbrisseau donnerai soit de nouvelle pousse ou servirait de terreau à ces congénères...

La fin d'après midi fut calme, la période de la taille des haies n'étant pas encore arrivées... Au contraire, les couper alors qu'elles commençaient à grandir pourraient avoir des effets néfastes sur leur croissance. Il alla éclaircir les massif, s'assurer que les insectes n'aient pas décidé de s'en prendre à quelque plante inoffensive, ni les champignons attaquaient les arbres du jardin... Sans parler qu'il devait penser à la prochaine saison à venir et au changement que celle-ci impliquera. L'été n'était pas encore fini, il avait donc un peu de temps devant lui pour songer a de telle chose. Il s'émerveiller déjà des nouveaux plantes qui bientôt s'épanouirait. Quelle nouvelle couleur viendrait s'épanouir dans ce paradis végétal ?

Travaillant avec ardeur, le blond ne se rendit pas compte que la soirée commençait à tomber. Ce fut la délicate odeur du galant de nuit qui le lui fit savoir. Douces haies qui dégageaient, la nuit tombante, la fragrance du jasmin et du tilleul... Vraiment, que la soirée était agréable... Voir avec douceur les fleurs se refermer alors que leur consœur nocturne se réveiller sans hâte ... Oui, le jardinier avait fait du jardin un espace vivant aussi bien le jour que la nuit, le changement subtile qui s'en opérait rendait le contraste saisissant... Mais qui pourrait avoir l'idiotie de croire qu'un jardin n'a d'importance que la journée ? Non, certaine plante ne se laisser voir que la nuit venue, sublime créature aussi timide qu'éblouissante, fanant après avoir donné tous leur possible pour cette nuit si particulière...Sans compter que pour un manoir habité par des esprits, c'était des plus évidant que le jardin devait être épanouis sous l'astre nocturne. Pour contempler ce spectacle, le blond n'hésitait pas à ce coucher très tard... Ceci dit, l'heure n'était pas arrivée pour de telle chose, il commença donc à arroser les plantes, veillant à ne le faire que pour celle qui le nécessitait, noyer les autres seraient un gâchis d'eau, mais aussi risquait de ne pas leur plaire.


- Bonsoir très chère, je suis ravi de vous revoir ce soir. Vous êtes magnifique aujourd'hui encore... Et vos parfums sont un véritable plaisir.... Je souhaite aussi un bon sommeil à mes amis diurne, reposez vous bien.

Doucement, le fantôme circulait entre les différents massif, en arrosant certain au passage. Il n'avait pas prêté attention au fait qu'il était redevenu visible. Ce genre de choses ne l'importait pas, car la flore ne différencier pas les moments où il était ou non visible à l'œil. La faune aussi sentait sa présence le jour...Donc ceci n'avait as d'importance. En tout cas, Gabriel était d'excellente humeur aujourd'hui, la journée c'était passé à merveille. La douce fatigue du travail accomplit ce faisait ressentir, pour preuve ces vêtements qui une fois de plus ne ressemblait plus à ce qu'il était ... Un arrosoir en main, les traits remplient de douceur et de bienveillance pour ces amis à sève, il passait prêt d'eux en vérifiant de nourrir ceux qui en avaient besoin, leur offrant de ci, de la, un léger compliment, un conseil ou bien une observation ...

Revenir en haut Aller en bas
 

Douce soirée [ p.v: Aileen L. Dickens ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Northwoods Manor † :: L'extérieur du Manoir... :: Le jardin-
Sauter vers: