AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Abigail Allyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMy name is
Abigail Allyson
I am
a stubborn
a stubborn



Féminin

Messages : 27
Ton âge : 29

Tu es quoi ? : Une invitée


Identité
† Qui es-tu ?: Une invitée décidée à percer le mystère...
† Surnom: Abby
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Abigail Allyson   Dim 23 Sep - 13:49

▬ first of all ;;

Nom ;; Allyson
Prénom(s) ;; Abigail
Surnom(s) ;;Abby
Groupe ;; Invitée
Date et lieu de naissance ;; 31 Octobre à Chippenham
Âge ;; 14 ans
Nationalité ;; Anglaise
Orientation sexuelle ;; hétérosexuelle
Liens familiaux ;; /
Lieu à hanter ;; /
Rang ;; stubborn
.



▬ life and death ;;
Persévérante —simple— mais curieuse de savoir ce qui n'est pas un cours — fouineuse —Bienveillante—croit que tout est du domaine de la logique à l’extrême

La main traçait nerveusement sur le carnet :

« Déjà à ma naissance, tout le monde a voulu m'embêter ! On m'a appelée Abigail...prénom trop long selon moi, bien trop long et je suis née à Halloween. Vous savez la fête des morts. Manque de pot je naissais le jour où on mourait...

En fait, d'après ce qu'on m'a dit, ma mère mangeait un caramel quand les premières contractions arrivèrent...Elle avala de travers la friandise et faillit mourir étouffée, mon frère inquiet fit une crise d’asthme, mon père qui nous amenait à l’hôpital tomba en panne d'essence ...Et finalement je suis née devant un cimetière...comme quoi la vie m’accueillait avec un grand sourire et des mésanges chantant Mozart dans la plus grande félicité ! 

Puis on nous a quand même mené à l'hôpital mais aux urgences on nous amena au mauvais service et ma pauvre mère exténuée et moi toute minuscule qui hurlait contre ce monde injuste, on s'est retrouvé au secteur des radios... remarquez, ils voulaient peut-être vérifier que rien ne clochait dans le cerveau familial ce qui n'aurait pas été une mauvaise idée... Finalement, on nous installa convenablement et maman s'endormit comme une masse alors que je m'époumonais probablement...Que voulez vous maman est adorable mais fatiguée elle dort voilà tout...Enfin là j'étais née !

Mes premiers jours je ne m'en souviens pas vraiment à part que maman me prit un bon million de fois en photographie, il suffit de voir le nombre d'albums dans l'armoire. Est ce que c'est ce qui me donna ma vocation? Probablement...pas...Mais peut-être mes tics nerveux à chaque fois que j’entendais un bruit de flash qui ont duré jusqu'à mes six ans avant de s'estomper fort heureusement.

Sinon j'étais un beau bébé d'un petit peu plus de trois kilos cinq, les pommettes rondes, les yeux pétillant de malice et les fins cheveux déjà un peu roux, bref un truc à prendre en photographie absolument ! Et sous toutes les coutures et déguisements !

Puis on sortit, enfin, de l'hôpital enfin « enfin » c'était sans compter sur la mémé elle est chouette ma grand-mère mais quand elle vous pince vos joues ( Elle l'a fait jusqu'à mes huit ans pauvre de moi) vous avez l'impression qu'une broyeuse vous écrase le palais...Ce qui n'est pas forcément agréable...Au moins avais-je les joues rouges signe d'une santé excellente !

Vers six mois je dis mes premiers mots et là c'est contre moi même que je m'insurge !

« Dis maman ! Dis papa ! » disaient probablement ma mère et mon père.

Et moi je dis : « Facture » en riant, mon père la ressort tout le temps celle là et à quel point il était désespéré de cela mais peut-être que dans mon cerveau enfantin facture est égal à papa.

Enfin ce n'est pas top comme premier mot même si ma mamie ( Je vous ai dit qu'elle aimait pratiquer le tarot?) précisa que je serai banquière plus tard...

Puis vint mes un an tant attendus, maman décida de me faire vivre ma première boum ! En sachant à peine marcher...Enfin bref je fus tellement secouée ce soir là que si un jour l'intelligence résida dans mon cerveau elle s'éloigna vite fait...Valait peut-être mieux pour elle, remarquez.

Mes premiers souvenirs non contés datent de ma deuxième année, c'était à mon anniversaire et ce qui déclencha une phobie immense en moi : Maman engagea un clown ! Cet être abominable n’arrêtait pas de rire en m'arrosant de sa fleur plastifiée et en tapant du pied ! Et je n'ai jamais eu pire traumatisme, maintenant il me suffit de voir un nez rouge pour hurler d'horreur...

Puis il y eu CE jour elle était belle, elle était chouette, elle était cool et c'était une voiture et oui je suis une fille mais avouez que voir son père rentrer autrement qu'en vieux vélo était impressionnant. Mon frère de cinq ans mon aîné était fou lui aussi on courait autour de papa en poussant des cris d'indiens, j'avais trois ans, Wyatt huit et notre monde venait de basculer ! Mais tout paradis a une fin et maman arriva et poussa un hurlement à glacer le sang de Nessy, vous savez le monstre ! Mamie en tout cas y croit moi pas, enfin là n'est point le propos ! Nessy euh..ma mère je veux dire, hurlait et nous nous mîmes à hurler à notre tour pour partager sa joie mais manquant d'empathie nous n'avions pas saisi la terreur qui s'était emparée d'elle...

Ma mère est une écologiste, elle déteste tout ce qui roule et pollue, non mais au point de m'avoir supprimer mon tricycle car j'avais écrasé des fourmis avec en roulant sur une fourmilière, problème là encore c'étaient des fourmis rouges … Bref, ma mère se mit hurler contre mon père qui tant bien que mal tenta de se défendre. Mais la voix des papillons a toujours raison et mon père céda et ramena le merveilleux bolide au garage à notre plus grand dam.

Voyant que cette mésaventure avait profondément déprimé notre famille ma mère décida de faire une activité pédagogique...Et nous nous mîmes à nettoyer le quartier dans la bonne humeur...Mais voilà à trois ans j'allais à l'école et là était tout le drame...J'avais un ami bon plus qu'un ami on s'était partagé un biscuit c'était le grand amour ! Et là il passe avec sa mère et me voit ramasser les papiers.

«  Maman elle fait quoi la dame ? »

«  C'est sale ! » dit la mère me toisant .

«  Oui c 'est sale ! » dit mon premier petit copain avec qui j’avais partagé un biscuit , mon petit cœur explosa et fut brisé ce jour là à cause d'un bout de papier !

Une fois par semaine mamie organisait une séance de réunion ésotérique elle allumait de l’encens, un truc qui sent mauvais...et nous disait de tendre la main au fond c'était plutôt cool elle disait des
trucs gentils mamie mais ce fut à quatre ans que je perdis toute illusion sur ces réunions !

« Tu seras un génie mon enfant ! » dit elle, moi qui n'arrivait pas compter jusqu'à cinq c'était très mal parti pour être Einstein, quoi qu'il était mauvais en classe …

Mon  « génie » éclata le jour de mes cinq ans après un orage, mon petit ami de maternelle vint en pleurs chez moi pour me dire qu'il ne retrouvait plus sa peluche, au fait on est voisins....Ce qui n'est pas facile pour s'éviter quand on est fâché, ce qui était le cas, mais voilà il avait besoin de moi et comme je ne suis pas bien méchante et « un peu » fouineuse je lui accordais mon aide .

Et une passion naquit en moi : Celle d'enquêter, de chercher, de flairer...Je remarquais alors que la barrière de l'enclos de son chien un molosse était ouverte et que le chien déchiquetait le pauvre jouet sur la pelouse en remuant fébrilement la queue.

J'essayais d'exprimer mes plus sincères condoléances à ce pauvre camarade et toute ma colère tomba quand il mit dans ma main un bonbon pour me dire merci de l'aide apportée ! CINQ ans et mon premier salaire ! Je n'étais pas peu fière !

A sept ans je sus lire... bon j'avais pris mon temps mais au moins c'était su ! Pour fêter cela papa qui était fan de littérature et d'automobiles, ne pouvant pas conduire de véhicule se consolait dans les livres, se mit en quête de m'apprendre tout ce qu'il savait. Il sortit un gros dictionnaire et me dicta chaque mot, je crois que c'est pour ça que la littérature me donne de l'urticaire !

Puis grand-père revint de voyage...Il faut préciser que papi est explorateur ( plus tard je surpris une conversation qui brisa mes illusions exotiques comme quoi papi faisait en fait de faux papiers ).
J'avais sept ans et demi et super papi devenait un contrebandier....

«  Papi ? » lui avais-je demandé «  Tu es un voleur ? »

Il aurait pu se fâcher mais mon visage était si anxieux qu'il ne le fit pas, papi m’expliqua qu'il faisait des papiers pour les gens qui n'avaient nulle part où aller ! En fait, mon papi est un héros !

Mais ses paroles sur ses genoux si rassurants me turlupinaient.

Des gens n'avaient donc pas de maisons ? Moi je croyais que c'était par fatigue qu'ils dormaient un moment dehors...Ce monde m'apparut bien cruel et il n'y avait pas de quoi en rire ! Je pris donc une grande décision parler avec eux ! C'était logique il faut toujours parler pour enquêter et moi je voulais leur trouver une demeure !

Du haut de mes sept années et demi, je sortis en compagnie de mon frère de douze ans et demi mais celui-ci m'interdit de m'approcher des inconnus soit disant qu'il aurait des ennuis avec la mère !
Il avait sûrement raison mais j'aurais aimé glissé un sourire à ce vieil homme près de l'épicerie histoire de lui dire que je ne l'oublie pas ! Ça je peux comprendre à quel point c'est frustrant ! Mon instituteur oublie toujours mon prénom tant il est long !

Vers huit ans, nous fîmes une sortie nature en campagne avec la classe ! J’étais surexcitée et j'oubliais de prendre mon déjeuner dans l'agitation, mon ventre gargouillait honteusement à midi et une fillette s'approcha de moi, je me méfiais, mes cheveux plats sous ma casquette faisaient un peu garçon manqué pourtant j'étais une fille et fière de l'être ! Dois-je rajouter que mes cheveux tirant sur le roux au dessus de deux orbes verts me faisait nommer Carotte par les plus vilains que je punaisais à coups de pieds aux fesses ! C'est grand-frère qui m'avait appris ce coup et sur ce coup là il avait été sympathique !

La fillette avait de longs cheveux nattés et était un peu ronde...Au fond, on était deux paumées dans cette classe, bien heureuses de se rencontrer ! Elle s'appelait Lilly, j'ai tout de suite apprécié son prénom ! Elle m'appelait Abby à ma demande et toutes les deux nous devinrent amies.

Une fois, elle m'invita chez elle mais ses parents avaient pour animal de compagnie une mygale qui effrayait tout autant mon amie que moi !

On resta donc dans sa chambre à gribouiller une peluche lavable, j'adorais ce jouet le peinturlurer procurait en moi une joie sans borne !

Nous sursautions cependant à chaque petit bruit de peur de voir l'araignée débarquer !

Il se passa alors une chose étrange, j'avais neuf ans et notre poisson rouge Gigot, c'est de mon frère le nom du poisson précisons, Gigot ne cessait de sauter hors de son aquarium désespérément, obstinément, c'était beau cette persévérance et si triste dans mes yeux d'enfant et quand un jour il réussit son coup nous perdîmes Gigot et je compris enfin le sens du mot suicide grâce à un poisson rouge.

Cela m'avait plutôt remué je dois dire. Le lendemain il y avait un nouveau Gigot dans le bocal !

« Il est revenu ! » dirent les parents...Je n'ai rien dit ce n'était pas méchant mais ils nous prenaient vraiment pour des imbéciles.

L'année suivante, je perdis mon frère non pas mort ! Mais il partit en pensionnat à Londres loin de Chippenham cette ville où ma famille et moi résidions. Je l'enviais un peu de partir dans un truc style « Harry potter » : Eton School ou un truc du genre...Non pas que je sois fan de magie bien au contraire mais m'éloigner un peu m'aurait fait un peu de bien...Seule laisser Lilly m'aurait fait mal au cœur... J'étais bien ingrate à cette époque et ne savais pas à quel point vous me manqueriez !

La vie sans mon frère fut... différente, plus de coup bas mais plus d'éclats de rires ensemble non plus et je me ramassais ses corvées je le haïssais rien que pour ça ! Mais je l'adorais aussi quand je pouvais manger sa part de gâteau ! J'ai toujours beaucoup mangé en particulier les choux de Bruxelles j'en ai toujours un peu dans un sac comme un trésor gustatif mais je n'ai jamais vraiment grossi peut-être car je bouge beaucoup et cours plutôt vite contrairement à mon Quotient intellectuel, partout !

Vers Onze ans, nous fîmes un voyage à Londres et visitâmes un musée de cire, cela m'effraya au plus haut point, à quoi ça servait d'être là en statue sans être là cela doit être horrible ! Même si je savais bien que ce n'étaient que des objets cette idée m'horrifia !

Puis vint le collège j'y perdais Lilly qui allait dans un collège loin du mien j'y gagnais le respect des autres car je fis des prouesses en athlétisme, au fond vous vous dîtes que je fuis vite ce qui n'est pas tout à fait faux il me suffisait de penser qu'un clown me poursuivait pour battre tout le monde...Enfin, on a tous nos recettes secrètes !

A douze ans, je montais un club de journalisme avec des années plus hautes me passionnant pour la photographie ayant reçu pour Noël un appareil photo auto-développant tant qu'il était chargé d'une bobine ( Et j'en avais toujours plusieurs sur moi) ce qui me permit de découvrir que le soit disant spectre de l'école était en fait une souris, que les cris la nuit près du gymnase n’étaient pas un monstre mais un chat affamé et d'aider un peu mes camarades a retrouver leur raison.

Peut-être pour y avoir été baignée très jeune avec mamie je détestais le soit disant surnaturel et faisait tout pour y trouver une logique !

Les vacances d'été de mes quatorze ans arrivèrent. Les derniers jours, je reçus alors une lettre, je déteste le mystère irrésolu mais je fus comme attirée par celui ci non pas pour une fois pour le contrer le raisonner mais sur le coup pour le découvrir comme si un camion de choux de Bruxelles avait fait tinter sa sonnette mélodieuse.

Je prétextais à mes parents aller chez une amie pour le week-end et ayant assez d’argent de poche me paya un billet de train pour la destination indiquée et un peu paumée j'arrivais à un village, je montais dans une calèche sans raison apparente.

Je me souviens d'une musique engourdissant mais jolie, peut-être la fatigue qui m'abrutissait au point que j'eus du mal à discerner le portail se refermer ! 

Et me voilà enfermée depuis une journée dans cet étrange manoir !

Ma famille me manque et va s'inquiéter ! Je m'aperçois que j'avais de la chance de ne pas les quitter finalement mais je ne me dégonfle pas !

Heureusement j'ai mon appareil photo et de quoi noter, car je compte bien rentrer je sais bien tout a une solution, une logique, rien n'est paranormal et je découvrirai le secret de cette mascarade ! »

Physique

D’apparence encore enfantine, la demoiselle a sur sa peau trop pâle de grands yeux verts et de longs cheveux roux plats lui arrivant au bas du dos. Elle porte une tenue où elle est à l'aise: Robes et jupes la répugnent! De taille moyenne, mince et légèrement formée la fillette fait son âge. Ses sourcils sont fins donnant des traits déjà adolescents à sa bouille d’enfant . Elle court très vite ! Elle porte un appareil photo le plus souvent autour du cou et une casquette ou un chapeau de cow-boy . Elle a un petit nez et une bouche fine. La fillette n’est pas désagréable à regarder, malgré ses traits encore enfantins on décèle dans son allure la jeune femme qu’elle sera très bientôt : Sa fierté prononcée dans sa manière de marcher, sa finesse de mouvement… Bien qu’encore légèrement enfantine tout ceci est flagrant à quiconque la connaît un peu .

Psychologie

Elle ne croit pas au surnaturel et veut tout expliquer, rendre logique, décortiquer! Elle a eu une overdose de grammaire enfant... Elle a peur des araignées et des clowns, surtout des clowns...
Obstinée, voire fouineuse et fidèle à ses proches, au point de pouvoir vouloir passer des années à chercher sans se décourager. Si elle a grandi vite, elle est encore une enfant et sa famille lui manque. Mais bravement, elle combattra cette “ mascarade” comme elle dit. Quitte à interroger tout le manoir! Elle a bon fond même si elle ne le montre pas toujours.



▬ some informations ;;
Elle vénère les choux de Bruxelles et aime énormément en manger. Elle aime le sport et court vite, elle n'apprécie guère les études et a un Quotient intellectuel accompagnant ce dégoût, elle n'aime pas beaucoup lire à part si ça peut lui servir pour une enquête ! Elle aime la photographie ! Elle déteste par dessus tout le paranormal !


▬ behind the screen ;;

Âge ;; 23 ans (Date de naissance : 03/11/1988)
Avatar ;;Hataraku Maou-sama!/Yusa Emi
Comment avez-vous connu le forum ;;Par une olive ( William ) , un ciel bleu ( Akemi) et une demoiselle coccinelle ( Ekaku)...
Vos premières impressions ;;Il a l'air fun ^^ et le design est beau **
Remarques ou suggestions ;;/
Crédits images ;;Zerochan ( sources) kit par moi
Une chose importante à dire ? ;; /Beaucoup sont d'accord !/

Revenir en haut Aller en bas
avatarMy name is
Le Destin
I am
the one who can do whatever it wants



Messages : 206
Tu es quoi ? : Destiny is God



MessageSujet: Re: Abigail Allyson   Dim 23 Sep - 17:11

Présentation validée !

Ce n'est pas comme si nous nous parlions pour la première fois, mais, puisque tu es maintenant officiellement membre du forum, je te souhaite la bienvenue !

Le Guide du Nouveau t'indiquera les étapes à suivre avant de pouvoir rp. N'oublie pas de regarder cela.
Étant donné que tu parles déjà de ton arrivée au manoir dans ton histoire, j'en déduis que tu ne comptes pas jouer cela ? Dans ce cas, pas besoin de tenir compte des indications sur le lieu de ton premier rp. Fais-le simplement dans le manoir.

Je te souhaite un bon amusement sur le forum !

Destiny
Revenir en haut Aller en bas
http://northwoods-manor.bbactif.com/
avatarMy name is
Adelaïde L. Northwoods
I am
a puppeteer and a
a puppeteer and a



Féminin

Messages : 32
Ton âge : 21


Identité
† Qui es-tu ?: Le fantôme de celle que j'étais.
† Surnom: ... ♪
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Re: Abigail Allyson   Dim 23 Sep - 17:16

Je te souhaite la bienvenue tant qu'il en est encore possible. Encore un membre, youpi !
Revenir en haut Aller en bas
My name is
Contenu sponsorisé
I am






MessageSujet: Re: Abigail Allyson   

Revenir en haut Aller en bas
 

Abigail Allyson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Northwoods Manor † :: Et ensuite... :: Présentations :: Présentations acceptées-
Sauter vers: