AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Harold Taylor °{ Plonger dans les abysses des souvenirs n'est pas forcément la bonne chose à faire... [En cours ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMy name is
Harold Taylor
I am
a violent
a violent



Féminin

Messages : 46
Ton âge : 17

Tu es quoi ? : Un petit fantôme brisé ?Sûrement...


Identité
† Qui es-tu ?: Un fantôme plongé dans ses souvenirs
† Surnom: Roldy, Harry
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Harold Taylor °{ Plonger dans les abysses des souvenirs n'est pas forcément la bonne chose à faire... [En cours ♥]   Lun 18 Mar - 21:21

▬ first of all ;;

Nom ;;Taylor
Prénom(s) ;;Harold
Surnom(s) ;;Roldy, mais personne ne le connaît
Groupe ;; Âme en peine
Date et lieu de naissance ;;Un certain 3 décembre 1841 à Londres.
Âge ;; 22 ans
Nationalité ;; Anglaise
Orientation sexuelle ;;Homosexuel qui s'assume pas
Liens familiaux ;; /
Lieu à hanter ;; Vous voyez ce banc perdu là, dans le jardin?Bha c'est ici que Roldy s'y est assit pour l'éternité...
Rang ;; scared



▬ life and death ;;
Patient — Très froid — Calme — Craintif — Il sait être doux(c'est rare mais il le sait u_u) — (trop) direct
« Et de mes chaînes, ma liberté sans conditions
Et ma plus belle prison » ▬ Physique




Tu as toujours aimé le visage d'Harold n'est-ce pas?Tu le trouvais « mignon ». Ses yeux marrons pétillaient tout le temps de joie, d'une innocence pure. Et cette innocence, tu le lui a arraché, et tu en est fier n'est-ce pas?Maintenant son regard est sombre, sans vie. Tu as souvent suivis les courbes de son visage, son menton carré, et ses lèvres étirées dans de nombreux sourires. Surtout lorsqu'il te voyait. Tu le savais hein?Qu'il t'aimait. Tu as été son premier et unique amour. Mais tu as tout brisé, tout. C'est pour cela qu'aujourd'hui il ne sourit plus. Tout n'est que tristesse chez lui ; sa fine taille, ses doigts jouant des mélodies mélancoliques sur sa guitare. « Qu'as-tu fais au juste? » Ah la belle question!Tu l'as détruis, tu l'as terrorisé à jamais. Il avait apprit à t'aimer ; maintenant il a apprit à te détester et se détester lui-même jusqu'au plus profond de ses entrailles. Chaque parcelle de son corps lui rappelle ton visage, ton sourire, ton corps. Tu as pénétré en lui à jamais ; et oh qu'est-ce que tu en ris encore dans ta tombe ! Il déteste même ses cheveux bruns sombres, ceux que tu aimais toucher à longueur de journée. Ils étaient si doux, si soyeux!Tu t'en souviens encore n'est-ce pas?Car au fond tu l'aimais toi aussi. Mais c'était un amour pervers, déplacé. Tu n'aurais jamais du pousser si loin... « Quel est le plus fou des deux dans tout cela ? »

Ses longues jambes. Tu adorais ses longues jambes aussi, même si elles ne lui ont jamais servis à rien. Il avait bien essayé de te fuir, de courir au loin avec ces jambes ; mais tu étais toujours plus rapide que lui. Ces souvenirs de course-poursuite dans la forêt le dégoûte tellement à présent. Et pourtant oui pourtant... Il avait tellement ri en essayant de te fuir!Ce beau rire cristallin, que tu adorais tant. Oui tu avais tout adoré d'Harold, de la plus petite mèche de cheveux à la pointe de ses pieds. Et pourtant, même ce corps tu n'as pas su le protéger de toi-même. Et tu ne le regrettais pas, absolument pas. Parce que tu avais eu ce que tu voulais. Après, plus rien n'avait d'importance. Ses lunettes!Tu lui piquais souvent ses lunettes. Pour les courses-poursuite dans la forêt. Il en porte depuis ses 7 ans, 2 semaines et 4 jours ; oui, tu comptais même ça. Tu savais tout de lui, et en même temps tu ne savais rien. Complexe hein ? Et ce don pour la guitare. Combien de fois vous êtes-vous assis sur l'herbe, devant le lac, mais toi tu ne venais pas pour la beauté du paysage,non. Tu venais pour les mélodies qu'il jouait sur cette guitare fétiche, que tu lui avais offert. Il l'a toujours cette guitare, ce qui t'aurais étonné si tu étais encore vivant. Peut-être parce qu'il est encore prisonnier de toi.

Tu connais son style vestimentaire par cœur. Jeans ou pantalons, T-shirt ou pull. Il n'avait jamais été très varié pour ce genre de choses. Pas qu'il n'avait pas essayé, mais il ne supportait pas les chemises, costards et cravates. Peut-être parce que cela ne faisait pas homme libre. Car oui il avait toujours voulu être libre. Tu as fais semblant d'avoir le même rêve. « Mais c'est finalement toi qui m'a emprisonné! » Tu l'entends?C'est lui, c'est Harold qui te hurle tous tes tors. Mais tu ne l'entends plus. Tu es mort, bel et bien mort ; mais ton souvenir restera jamais graver dans sa mémoire. Gris, marron, bleu, noir. C'était les couleurs qu'il portait le plus souvent. Et un long manteau noir. Juste ce manteau, été comme hiver il ne changeait pas. Le jour de votre rencontre, il avait été en jean noir et t-shirt marron manches courtes. Tu t'en souviens comme si c'était hier. Lui aussi. « Mais ce ne sont pas pour les mêmes raisons. »

« Fermons les yeux, fermons-les si on veux, voir au-delà des visages... » ▬ Mental



La personnalité d'Harold. Tu crois la connaître sur le bout des doigts. C'est faux. « Tu ne le connais pas ». Pas du tout. Que sais-tu de lui?Rien. Qu'il riait tout le temps à tes bêtises?Qu'il était amoureux de toi?Qu'il adorait les chats et détestait les chiens?Et ensuite?Rien rien, tu ne sais rien du Harold d'aujourd'hui. Regarde-le. Qu'y a-t-il de différent?Tout. Tout est différent chez lui. Il ne sourit plus. Il semble froid, distant. Craintif. Il a peur de tout, et de rien ; de quelque chose, de quelqu'un. Et tout ça à cause de qui à ton avis?Toi, uniquement toi. Vas-y, accuse son statut de fantôme. Oui, ça n'a sans doute pas arranger les choses, mais peut-être l'aurait-il mieux accepter si il n'avait pas à retourner tous ces souvenirs dans sa mémoire. Et tous ces souvenirs, tu y es. Il n'y en a pas un où tu n’apparais pas. Pourtant vous ne vous êtes connus qu'à ses 6 ans. Mais il ne se souvient plus de ce qu'il avait vécu avant. Bizarre n'est-ce pas ? Avant, il quémandait toujours des câlins. Maintenant, il ne supporte plus le contact. Un grand écart s'est formé entre le Harold d'hier et le Harold d'aujourd'hui. « Tout est... De ta faute. ». Tu le sais. Et tu t'en réjouis, de là-haut tu te moques ouvertement de lui. L'as-tu déjà regarder sincèrement au moins?Non, jamais. Tu l'as toujours vu comme un jouet qu'on voyait devant les vitrines et qu'on aurait bientôt. Tu as finis par l'avoir. Contre son gré. Et tu t'es acharné sur ce jouet, jusqu'à le casser.

Il n'y aura jamais assez de colle pour le réparer, jamais. Tu l'as brisé pour toujours. Mais il reste un espoir, un petit espoir. Pour qu'au moins le jouet cassé tienne encore debout. Cet espoir tu ne le connais pas, lui non plus. Personne ne le connaît, mais tout le monde sait qu'il est là. Au fond Harold a juste besoin d'un peu d'affection. Qu'on lui accorde de l'importance, qu'on le regarde, même un peu. Il sait être gentil, légèrement souriant et à l'écoute des autres, lorsqu'il accorde un minimum de confiance à ces personnes. Mais ce n'est vraiment pas facile, voir même carrément complexe de l'avoir. Après tout il te l'avait accordé à toi, et tu as finis par la briser. Comment refaire confiance à quelqu'un après ça?Comment ne pas avoir peur de faire les mêmes erreurs?C'est strictement impossible. Et tout ça... Tout ça, à cause de toi. D'une simple personne, monstrueuse, dégoûtante. Toi. Et tu en ris. Encore, toujours. D'un rire fou. D'un rire pervers. « Mais tu es toi, et nous ne pouvons rien changer. Surtout que tu es mort, maintenant. »

Tu sais ce qu'est la mort n'est-ce pas?Tu l'as vécue, tu l'as vue et tu n'en ais pas ressortis car tu t'étais enfuis avant. Mais Harold lui!Il a vu la mort, il l'a sentie poser ses griffes sur lui, causant mille brûlures sur son corps. C'est ce qu'il avait souhaité pourtant : la voir, et se laisser emporter. Oui, c'est ce qu'il avait souhaité ce soir-là. Par ta faute. Mais son vœu ne fut qu'exhaussé à moitié : oui, il est bel et bien mort. Mais re-transformé en fantôme pour l'éternité. C'est hilarant n'est-ce pas?Il avait demandé la liberté par ta faute. Il a cru l'avoir, mais ce ne fut qu'éphémère. Tout ça, le savais-tu?Non, bien sûr que non. Tu ne l'as jamais vraiment regarder. Tu as juste appris ses goûts, pour pouvoir lui faire encore plus de cadeaux et l'attirer dans tes filets. Mais ça n'a pas marcher. Tu as sûrement fait tout trop tôt. Tu sais que si tu avais attendu un peu plus longtemps, il t'aurait laissé faire?Quelques semaines, un mois tout au plus. Seulement ça et il serait tombé dans le piège. Mais tes pulsions ne t'ont pas permis d'attendre plus longtemps. Et cette claque qu'il t'a mise ce jour-là, tu t'en souviens aussi. Parfaitement. Et tout le monde te hurle : « Bien fait pour toi. ».

« On se rappelle juste pour oublier... » ▬ Histoire



En cours ~


▬ some informations ;;
Signes particuliers concernant votre personnage ; tics, manies ou habitudes ; goûts et dégoûts ; loisirs ou possessions... Tout cela a sa place ici.


▬ behind the screen ;;

Âge ;;13 ans !
Avatar ;;Masamune Takano de Sekaiichi Hatsukoi <3
Comment avez-vous connu le forum ;;Oulah... Par un partenariat avec Gakuen Alice, puis par Will je crois...
Vos premières impressions ;;Il a la classe voyons, avec son design, ses membres et son contexte <3
Remarques ou suggestions ;;Faites gaffe aux poteaux, conseil d'ami.
Crédits images ;;Google images/Facebook (sisi)/ Zerochan retouchés par mes soins ♥
Une chose importante à dire ? ;; Je suis obligée?;w; bon bha... Vive les pastèques èé

Revenir en haut Aller en bas
avatarMy name is
Matthew J. Olliver
I am
a discreet
a discreet



Masculin

Messages : 22
Ton âge : 24

Tu es quoi ? : Un domestique... mais dans la mauvaise famille.


Identité
† Qui es-tu ?:
† Surnom:
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: Re: Harold Taylor °{ Plonger dans les abysses des souvenirs n'est pas forcément la bonne chose à faire... [En cours ♥]   Mar 19 Mar - 11:58

Comme je disais sur le Cb et que je respecte mes promesses. J'ai lu ta fiche et je n'aie que trois mots à te dire :

C'est merveilleux. O.o J'adore ton personnage.

donc,

Ne lâches pas, bonne finition et au plaisir de se revoir ^^
Revenir en haut Aller en bas
 

Harold Taylor °{ Plonger dans les abysses des souvenirs n'est pas forcément la bonne chose à faire... [En cours ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Northwoods Manor † :: Et ensuite... :: Présentations :: Présentations en construction-
Sauter vers: