AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'avant départ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarMy name is
Claire Williams
I am




Féminin

Messages : 60
Ton âge : 25

Tu es quoi ? : Invitée


Identité
† Qui es-tu ?: Invités
† Surnom: --
† Pour resumer, je suis ;:


MessageSujet: L'avant départ.   Sam 27 Nov - 10:00

Je m'étais couché assez tard la veille. Avant mon départ, mes amis avait organisé une soirée. Ils m'avaient en effet dit en quelque sorte que j'allais leurs manquer et qu'ils avaient déjà hâte de me retrouver à mon retour. Cela me toucha mais je m'étais dit qu'il n'allais même pas s'en soucier, ils seraient trop occupés pour penser à moi..



Lundi 22 novembre, 9h,

En me réveillant ce matin, je préparais mes valises qui devait être bouclée avant cet après-midi. Je devais allez à l'aéroport 2h avant pour que je puisse enregistrer mon billet et ensuite prendre mon avion jusqu'en Angleterre.
Notre bonne, Rosa m'avait préparer un petit déjeuner de festin pour que puisse ne pas l'oublier et pour que je ne la compare pas aux majordomes ou serviteurs que je pourrais trouver dés mon arriver au manoir. Elle voulait absolument que je parle d'elle et de ses pâtisseries, que je mangerais bien jusqu'à à en mourir de gourmandise. Ma mère elle, avant de partir au travail, m'avait laissée de l'argent pour que je puisse m'acheter tout ce que je voulais là-bas, elle m'avait dit aussi qu'elle voulait absolument que je l'appel dés mon arrivé mais aussi que je lui envoie une carte, elle me fit un gros poutoux comme elle les appels et partie au travail avec en prime la boule au ventre. Mon père lui, était déjà partie travailler mais m'avait laisser une belle lettre que je garderais tout au long de mon séjour au manoir.

11h,

J'étais partie jusqu'à ma galerie d'art pour y passer quelques minutes avant de la quitter pour je ne sais combien de temps. Elle était très grande, avec une bonne touche de féminisme qui plaisait à beaucoup d'américains qui me le disait. A l'heure d'aujourd'hui, j'avais beaucoup de peinture venant de peintre très connu comme : Picasso, De Vinci, Michel-ange.. Beaucoup de personne avait confiance en moi pour exposer ce qu'il avait de plus chère je pense dans ma galerie.
Mes employés, et amis n'arrivaient pas à me laisser partir et pourtant je devais quitter au plus vite cet endroit pour faire ce que j'avais à faire.

13h,

J'étais partie m'acheter quelque trucs à mettre sur moi pour l'endroit où j'allais passer quelques semaines. J'étais repartie avec beaucoup de sacs, comme à mon habitude et toutes les personnes qui pouvaient me croiser dans la rue ne pouvaient s'empêcher de me regarder.
Un garçon de grande taille, aux yeux verts et aux cheveux châtain était même venu me parler lorsque je pris un café dans un endroit où j'avais l'habitude de venir en compagnie de mes amis.
Il me dit qu'il m'avais déjà remarquer depuis un certain moment mais qu'il n'osait jamais venir me parler et attendait toujours que je sois seul pour venir me voir, comme par hasard il fallait qu'il vienne me parler aujourd'hui 1h avant mon départ à l'aéroport. Il me posait des tas de questions sur mes envies futurs, sur mon quotidien ainsi que sur mes habitudes et mes hobbies.
J'avais toujours peur de parler avec un homme qui, lui ne me verrait pas tel que je suis mais ne verrait que l'argent que je possède, j'avais déjà eu une expérience qui m'avais fait beaucoup de mal et où j'avais eu du mal à m'en remettre..

14h30,

J'étais en route pour l'aéroport, ma mère avait spécialement appeler son chauffeur pour qu'elle puisse savoir que j'étais bien arrivée à l'aéroport mais aussi quelle soit rassurer. Elle me fera toujours rire !
Après 20min de trajet, j'étais enfin arriver à l'aéroport et avais spécialement envoyer un SMS à ma mère pour qu'elle ne puisse pas s'inquiéter. J'avais enregistrer mon billet, prit un petit quelque chose à manger et partie dans l'avion. C'était assez compliquer mon trajet puisque je devais prendre l'avion jusqu'en france (dans le nord) et prendre ensuite l'euro star qui me conduira jusqu'à ma destination, un chauffeur m'attendais à l'heure de mon arrivée pour ensuite m'emmener jusqu'au manoir..

20h,

J'étais arriver en France, où il faisait un froid glaciale, c'était l'hiver et j'aurais préférer rester à Los Angeles, je crois qu'il faisait -5 et en voyant les routes on pouvait apercevoir qu'il avait neiger quelques jours auparavant.
Mon train était à 20h45 et mon arrivée était prévue pour 23h, j'avais demander à ma mère d'appeler le chauffeur qui m'attendais normalement pour 18h et qui aurait pu m'accompagner directement au manoir, mais j'allais être fatiguer et je préférais prendre une chambre pour me reposer et partir tôt au matin pour y arriver au midi voir dans l'après-midi.

21h59,

Presque arriver en Angleterre, je pensais à qui aurait pu m'envoyer cette lettre qui faisait vraiment année 1700-800..
La langue employée dans celle-ci était très soutenue, j'espérais juste que ce ne soit pas une blague et je pensais ensuite à ce que je pourrais faire après mettre reposer.
Peut être me ferais-je de nouveaux amis ? Je voulais juste que tout se passe bien et que je puisse raconter tout cela à tout le monde ensuite. Être seul ne me dérangeais absolument pas, au contraire je pouvais enfin souffler de cette routine et pouvoir réfléchir. Beaucoup de copines voulait m'accompagner, mais n'ayant eu aucune indication sur une quelconque parole qui aurait pu m'indiquer que oui j'aurais pu en effet amener quelqu'un avec moi je n'ai préférais ne rien faire et d'y aller seul. Cela dit, c'était la première fois que je partais seul et une sensation bizarre me traversais tout le corps, du stress ou de la peur ? Je n'ai aucune réponse.

00h,

J'étais enfin arriver à trouver un hôtel, dans mes cordes et très beau où il y avait encore de la place. Il était d'une couleur d'or à chacune de ses statuettes croisé, c'était un décor de Versailles avec de magnifiques tableaux qui ne me laissai pas indifférente.
Arrivée dans ma chambre, qui était sublime, même à New York je n'avais pas eu de chambre comme celle que l'on m'avait donnée. En déposant mes affaires on toqua à ma porte, un homme de chambre qui me demanda si tout aller bien dans ma chambre et si je n'étais pas en effet déçu de celle-ci, en lui répondant que c'était la plus belle chambre que je puisse avoir vue jusqu'à aujourd'hui, il me fit une confidence, c'est moi qui avait la plus belle chambre et j'étais très ravie.
Après son départ et ces quelques mots échangées, je profiter d'appeler ma mère qui devait s'inquiéter en s'apercevant qu'en effet il était déjà 00h ici. Elle devait surement être rentrer à la maison et devait certainement tourner autour du téléphone jusqu'à mon appel. Quand je l'eut au téléphone, elle me disait qu'elle était énormément soulager et que dés que nous aurions raccrocher elle courras le dire à mon père.


1h30,

Enfin, je décider de me mettre au lit, et de me reposer car mes pieds me faisait un mal de chien, avec ces talons que j'avais eu au pied toute la journée. J'avais pris ipod et écouter la musique avant de m'endormir, c'est une habitude chez moi, je ne peux m'endormir sans musique..

Mardi 23 novembre, 11h,

Après une bonne nuit de sommeil et après une bonne douche, j'étais en route pour prendre mon petit déjeuner, pendant ce temps la femme de chambre était venue s'occuper de ma chambre afin d'y remettre un peu d'ordre. M'installant à ma table à côté d'une fenêtre, je pouvais apercevoir tout ce qu'il se passait dans les rues ici. Le serveur était venu me voir pour me demander si tout ce passait comme je l'espérer et si je ne manquais de rien. On discuta un peu, et il repartit à son travail. Ayant fini mon petit déjeuner, j'allai me promener dans les rues à la recherche de petite merveille et peut être des cadeaux que je pourrais trouver pour ma famille.

12h45,

J'avais trouver de superbe chose que je n'aurais peut être pas trouver à New York, j'étais ravie et j'avais même trouver des cadeaux pour mes parents qu'ils allaient j'en suis sûr aimer. Pour ma mère c'était des habits qu'elle avait vu dans une boutique anglaise en y allant pour un voyage d'affaire, elle m'avait dit qu'elle avait flasher dessus et que dés qu'elle y retournerait elle ne manquerai pas l'occasion d'aller les acheter. Pour mon père c'était une nouvelle montre avec un nouveau costume qu'il pourrait utiliser pour son travail, il va adorer !
Pour moi c'était 4-5 sacs de chacune des boutique qui m'avait tenter.

15h,

Le chauffeur que ma mère avait appeler la veille était venue me chercher à l'hôtel, avant de monter dans la voiture, j'avais était régler la note de ma chambre et enfin je pris la route vers le manoir..

15h30,

Les maisons que je croisais était d'une beauté, il y en avait des grandes comme des petites, toutes de couleurs blanches sur les murs et les toits étaient d'un marron clair. La voiture s'était arrêtait, le chauffeur m'expliqua qu'il était obligé de me laisser à cet endroit car il ne pouvait emprunter le chemin de la foret, car la route était étroite et pourrait abîmer la voiture. Il m'indiqua alors le chemin à prendre et je prit la route vers la manoir après m'avoir donner sa carte avec son numéro dessus...


17h,
Sa faisait 1h que j'avais pris la route jusqu'au manoir où je devais me rendre. Mais plus j'avançais dans cette forêt, plus j'avais l'impression de reculer..
Elle me faisait droit dans le dos je dois bien l'avouer, avec tout ces chemins qui se ressemblent je ne m'y retrouver plus. Elle était vide, et il n'y avait aucune personne à qui j'aurais pu demander mon chemin ! Par la suite lorsque je décidais d'aller une direction j'entendis quelque bruits, comme si des personnes était présente derrière moi, et pourtant lorsque je me retournait je ne voyais personne, peut être était-ce ma conscience qui me guidait vers le bon chemin à prendre !

17h30,
Enfin j'avais réussi à atteindre le portail du manoir qui était d'une beauté même si beaucoup de personnes auraient cru à une maison hantée, j'ouvris le portail qui était gelé grâce à la fraicheur du vent, mes valises à la main commencèrent à me faire de plus en plus et je n'avais qu'une hâte arriver à la porte pour qu'on puisse s'occuper de tout ça.
Dans l'allée, tout était si propre. L'herbe était tondue, il y avait même des sculptures faites avec de l'herbe, c'était juste magnifique ! J'étais fort impressionner par le soin avec lequel les gens travailler dessus, on pouvais se dire que oui c'était des personnes qui avait beaucoup de valeurs et ça, ça me plaisait.

17h45,
Après avoir regarder de très près tout ce qu'ils pouvaient y avoir dans cet allée qui me plaisait, j'avais enfin atteint la porte. Un majordome au prénom de William m'avait accueilli avec un peu de froideur mais ces paroles était toujours digne d'un homme respectueux. Il n'était pas aussi vieux que je me l'imaginais, en effet je pensais au film que j'avais pu voir avec mes parents où les majordomes avait un certain âge et avec une certaine ancienneté.
Le hall était d'une beauté ! Le lustre était juste magnifique j'aurais voulue l'emporter avec moi..
Après m'être présentée auprès de lui, il me prit mes valises et me conduis à ma chambre, je ne sais pas ce qui se passait mais lorsque je le regardais droit dans les yeux je ne me sentais pas à mon aise, il me transmit sa mauvaise humeur ou je ne sais quel mal être il pouvait avoir.

18h,
J'étais enfin arrivée dans ma chambre, une bien fou d'y être arrivée, je m'allongea dans le lit avant même d'avoir regarder comment cette chambre était.
Le lit était bien confortable et je n'avais qu'une envie : fermer mes yeux et dormir, mais j'avais envie d'aller visiter cet endroit qui m'intéresser.
De plus, lorsque je regardée ma chambre j'avais l'impression qu'elle m'étais destinée personnellement. Elle me ressemblée intégralement : des couleurs or, de grandes fenêtres, des rideaux qui avait pour matière de la soie, des tableaux de De Vinci, en gros tout ce que je pouvais aimer.

19h,
Après avoir pris ma douche, et avoir disposer mes affaires dans le grand dressing qui m'étais donner dans cette chambre, je décidais d'aller y voir un peu plus près les salles qu'il pouvait y avoir et en même temps voir mes hôtes que je devais aller voir pour me présenter..
Je descendit un grand escalier qui me mena dans le hall pour emprunter différent couloir. J'empruntas le couloir de gauche qui me mena à une assez grande porte, et en y entrant je découvris une salle très grande.
Revenir en haut Aller en bas
 

L'avant départ.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
† Northwoods Manor † :: Et ensuite... :: Demandes de liens :: Journaux intimes-
Sauter vers: